Page d'archive 7

Lettre aux amis

galguito2520malito2.jpgNous avions reçu un appel de détresse d’Espagne ,pour une galga et ses 9 chiots à Cordoba … La mère avait mis bas dans une grotte et les petits couraient de grands dangers .
Quelques mois plus tard , un  nouvel appel  pour les mêmes nous disaient que la mère depuis la fois passée avait été heurtée par une voiture et avait eu la patte cassée , et que de plus les petits servaient de jouets aux jeunes du village qui les maltraitaient . Nous avons sollicité le refuge de Cuenca pour savoir s’il pourrait les accueillir . Aussitôt , les bénévoles ont mis en place le sauvetage , contactant sur place des bénévoles et assos  locales . Grâce à une chaîne de solidarité , 6 chiots ont pu être récupérés . Malheureusement la mère court toujours , et 3 petits avaient déjà été dérobés . Sur les 6 chiots sauvés , 2 ont été hospitalisés sur Madrid  dans un état grave ,et  de faiblesse extrême .Ils devaient mourir peu de temps après  trop faibles pour lutter contre la maladie et la douleur…
Le refuge de Cuenca  a récupéré 4 petits  dont 2 sont également hospitalisés dans la clinique de la ville car très faibles et les 2 qui restent au refuge semblent vouloir s’accrocher à la vie et reprennent progressivement des forces même si leur santé reste très fragile.

Cette photo illustre bien tout le désespoir, la douleur, la tristesse qui pèse sur les épaules d’un galgo aussi jeune et sur tant de ses congénères malheureux…

N’oubliez pas de faire connaitre nos actions, notre site www.galgosfrance.net. Vous pouvez également inscrire vos amis à cette « Lettre aux… » Merci pour votre soutien.

___________________________________________________________

stopper les massacres de chiens en Inde

rageinde.jpg Epidémies de rage en Inde :


One Voice œuvre pour stopper les massacres de chiens à Darjeeling

En Inde, la surpopulation canine est telle que certaines municipalités organisent des campagnes d’empoisonnement des chiens errants. La rage y est encore très présente, et tue des milliers de personnes chaque année. Face à cette situation inacceptable, tant pour les chiens que pour les humains, une association locale, la DGAS (Darjeeling Goodwill Animal Shelter), a créé à Kalimpong, il y a quelques années, un refuge où les chiens errants sont soignés, vaccinés et stérilisés. Aujourd’hui, c’est grâce à un partenariat avec One Voice, qu’un nouveau site vétérinaire va être créé à Darjeeling.

La rage contamine chiens et humains en Inde

En Inde, les humains sont encore nombreux à mourir de la rage. Le dernier chiffre  avancé par  l’OMS était de 18000 morts. Après une morsure par un animal malade, il faut rapidement administrer le traitement pour éviter une issue fatale. Or l’Inde compte de nombreuses zones rurales isolées, où cela n’est pas possible.

Une situation de crise

La surpopulation canine est à l’origine de l’ampleur du problème sanitaire lié à la rage. Les chiens sont nombreux à être abandonnés et se reproduisent sans aucun contrôle. Ils vivent dans la rue, se nourrissent dans les poubelles, et suscitent une peur irrationnelle chez les humains, qui craignent d’être contaminés. Cela engendre de la maltraitance, car pour éloigner les chiens, ils n’hésitent pas à leur jeter des pierres ou de l’eau bouillante…

Des massacres de chiens

Cette peur a conduit les autorités indiennes à conduire pendant plusieurs années des campagnes d’extermination des chiens errants à travers le pays. L’empoisonnement par de la strychnine mélangée à de la viande cause une mort terriblement douloureuse. Son ingestion provoque des contractions musculaires qui, après de longues minutes, conduisent à une mort par asphyxie. Depuis 15 ans cependant, au vu du peu de succès obtenu par cette méthode, le gouvernement a compris qu’un programme de vaccination/stérilisation serait bien plus efficace. L’empoisonnement des chiens a donc été interdit.

Une solution consensuelle

Bien que cela soit désormais illégal, certaines municipalités continuent à mener des campagnes d’empoisonnement. C’est le cas notamment à Darjeeling. Nous leur avons donc proposé d’y installer un nouveau site vétérinaire, pour entreprendre un vaste programme de soins, stérilisations et vaccinations, dans la ville et les villages alentours. La municipalité a approuvé ce projet et s’il démarre, les campagnes d’empoisonnement seront stoppées !

Le site vétérinaire

Depuis 2005, une petite clinique a vu le jour près de la ville, où, grâce à One Voice, le Dr Sharma peut pratiquer quelques actes vétérinaires sur les animaux familiers et errants. Cette structure est cependant trop petite pour supporter notre projet. Avec la DGAS, nous avons donc décidé d’installer un nouveau refuge dans les faubourgs de la ville et de mettre en place une clinique mobile et des camps vétérinaires pour pouvoir intervenir également dans les villages alentours.

Le projet

Le terrain où nous souhaiterions construire le refuge a déjà été trouvé, et serait disponible rapidement. A seulement une vingtaine de minutes du centre ville, nous pourrions y construire un chenil de 42 chiens, une clinique, une salle d’opération et un bâtiment pour les locaux administratifs et l’hébergement du personnel ! Un minimum de deux vétérinaires et de deux assistants vétérinaires devra y travailler à temps plein, et il faudra également acquérir une ambulance. Cela permettrait de réaliser environ 65 stérilisations pas semaine.

Un projet de clinique mobile

Une fois le refuge démarré, notre second objectif consiste en la mise en place d’une clinique mobile et de camps vétérinaires, qui permettront de s’attaquer au problème dans les zones plus isolées, où les victimes humaines sont plus nombreuses. Grâce à l’expérience de Kalimpong, nous savons déjà comment nous procéderons. Après avoir fait circuler le message par les chefs de la communauté, nous pourrons démarrer une campagne de vaccination antirabique. Un mois plus tard, c’est la campagne de stérilisation qui débutera. La clinique pourra réaliser la vaccination, vermifugation et le traitement contre la gale de 50 animaux par jour, ainsi que 15 stérilisations.

Vidéo:http://voxanimalis.blogspot.com/2007/07/massacre-de-chiens-errants-en-inde.html

AGIR

Pour que cesse le massacre des chiens de Darjeeling, pour nous aider à réaliser ce projet, mobilisez-vous ! Le coût de ce projet est estimé à environ 70 000 €, votre soutien nous est indispensable ! Un don, même minime, sera une pierre indispensable à l’édifice…

Vous pouvez nous envoyer vos dons par chèque à :

One Voice
BP 91923
44319 Nantes Cedex 3

Article One Voice:http://www.onevoice-ear.org/

Sauvetage du 17 mai par Virginie, bénévole Passion Lévriers.

 

Sauvetage du 17 mai par Virginie, bénévole Passion Lévriers.

              Ce matin était un matin de sauvetage spécial pour moi, deux couples d’adoptants venaient à IRUN pour récupérer leurs galgos en direct !! Vous, qui commencez à me connaître, pouvez imaginer que pour moi, qui ne suis jamais là pour les adoptions, je me sentais relativement nerveuse. De plus, mon amie ANNETTE PEMBERTON nous rejoignait sur BAYONNE, elle fait partie de GREYHOUND GAP (Association animaliste qui sauve les greyhounds de course en ANGLETERRE), elle voulait assister à un sauvetage PASSION LEVRIERS.

              RDV 8h00 sur le parking de co-voiturage de BAYONNE, puis je monte avec ANNETTE, et nous partons pour IRUN.

Michèle doit récupérer les adoptants de XURIA, qui en fait, se perdront mais arriveront à bon port un peu plus tard.

             Toute la nuit j’ai cogité, pourquoi : SAKI doit être adopté par HELENE et ARNAUD, il a 9 ans, j’ai peur qu’il ne leur plaise pas (il est magnifique et en super forme, mais je ne connais pas les adoptants qui viennent de TOULOUSE, nous avons parlé au téléphone, notre antenne de TOULOUSE était en contact avec eux, mais bon !!!), XURIA la galga a laissé son BB derrière elle hier soir, et les bénévoles espagnols m’ont dit qu’il avait beaucoup pleuré, j’ai le coeur en miette pour ARAVIS (croisé galgo magnifique sur notre site, et je prie pour que quelqu’un l’adopte pour juin prochain !!!).

                 RDV sur le parking des VENTAS de IRUN aprés le pont St Jacques avec HELENE et ARNAUD, ma nervosité décuple alors qu’ils me paraissent vraiment trés gentils et trés sympathiques !!! VANESSA, co-pilote habituelle de DANIEL est dans un état grave : sa galga arrive, elle ne tient plus, elle veut la voir et je lui dis qu’elle sera la dernière que nous sortirons des cages !!! AHAHAHAHA

Nous sommes obligées de blaguer car la tension est toujours là !!!!

                   Nous arrivons devant MRW la société de transport à 8h45. Elle ouvre à 9h00. Nous attendons, on discute, j’appelle les bénévoles espagnols qui nous amènent MERLIN le setter anglais qui part sur la région parisienne (adopté) et aussi ceux de SAKI MON GALGO !!!!

Ils sont tous en train de chercher une place pour se garer.

Michèle et Francis sont là, le camion avec les lévriers et les chiens arrivent, ils aboient, on ne les voient pas, mais on imagine !!!

                     Pour certains d’entre eux, ils n’ont pas quittés leur cage depuis plus de 24h00, pas d’eau, pas de nourriture, pas de pipi et le reste.

Et ils vont rencontrer des Français qu’ils ne comprendront pas, sauf par les caresses et les larmes, car nous savons d’où ils viennent et ce qu’ils ont vécu.

HELENE et ARNAUD me demande quand vont arriver MIRIAM et SUSANA avec leur SAKI, nous attendons encore les adoptants de XURIA, qui eux, les pauvres, tournent sans trouver la bonne rue.

SAKI arrive, je le leur montre au bout de la rue, mais je n’y vais pas, eux doivent y aller seuls, car ils vont être son repère, je ne fais que le diffuser, c’est tout. MERLIN le setter arrive avec JULIETA, elle ne pleure pas encore, mais c’est une question de minute (elle s’en occupe depuis prés de 2 ans). Nous commençons à sortir le matériel du CHAPERON ROUGE, médicaments, couvertures, draps, nourritures pour le refuge de ALMENDRALEJOS et aussi celui de ZARAGOZA. Nous chargeons dans les voitures des bénévoles espagnols, je vais signer pour les lévriers envoyés à mon nom et Michèle et Francis les sortent 1 par 1, vérification des n° de puce et passeport en règle. Tout le monde est là maintenant, je ne veux pas regarder les poilus, pas trop, sinon je vais pleurer comme d’hab.

                     Ma LUPE, podenca rase motte qui a déclaré ses chaleurs hier, PERLA la galga, trés noble et curieuse, les 4 poilus des CLOCHARDS POILUS (que je vous supplie d’adopter, tellement ils sont adorables et mini taille !!!), BOJ le galgo boite un peu (dans quelques jours tout sera ok), SAKI parade avec ses adoptants, MERLIN reste avec Julieta mais demande des caresses à tous, XURIA est sortie quand ses adoptants sont arrivés, YULI la galga de VANESSA, une sublime splendeur … (Vanessa complètement heureuse l’embrasse et ANNETTE la tient en laisse).

Balade de pipi pour tous, et ça renifle LUPE en chaleur : non !!! Ca, c’est du pas toucher SVP !!!  

Pas de reproduction SVP !!!

                      Contrats d’adoption remplis et bisous à tous, espagnols comme français, promesses de photos et nouvelles trés vite, et nous repartons.

GRAND SENTIMENT DE VIDE, JE REPARS TOUJOURS SANS RIEN, MAIS JE SAIS QU’ILS SERONT HEUREUX !!!  

                       Je destresse à la maison, mais j’aurai toujours besoin de les toucher et de les sentir, nous sommes 2 à diffuser pour PASSION LEVRIERS, et les miens me tiennent vraiment à coeur; ma binôme FABIENNE n’a pas la chance de tous les voir, et je sais ce qu’elle ressent.

Je ne regrette rien, ni les heures de nuit sur l’ordinateur, ni les pleurs des bénévoles espagnols (comme hier soir) qui me disent que 4 galgos sont dans un campement prés du refuge et que faute de place, ils ne peuvent les prendre et nous les mettre à l’adoption. Nous nous devons de trouver une solution, mais cela ne sera possible que si vous adoptez, et que nous libérions des places en refuge en Espagne.

                       C’est vrai, c’est une forme de chantage, mais c’est le prix à payer pour chacun des bénévoles français et espagnols. SOYONS CLAIRS !

A la veille ou presque des vacances d’été, je comprends que vous ne vouliez pas adopter car vous partez, mais EUX, LES POILUS ne sont pas en vacances et attendent et peut-être raterons cette occasion de devenir vos plus fidèles compagnons.

MERCI DE NOUS APPELER, NOUS POUVONS EN PARLER.

 Agir vient après réfléchir, mais n’attendez pas trop longtemps, car POUR LES POILUS, QUEL QU’ILS SOIENT, c’est la mort ou l’enfer !

1...56789...17


amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
La CFTC à l'Ucanss - Notre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Association VHMA
| merselkebir1940
| cecarrefourbeaucaire