• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 30 juin 2008

Archives pour 30 juin, 2008

La SPA attaque le magazine « Arrondir ses fins de mois »

 

 

 

La Société Protectrice des Animaux, dans une lettre ouverte, condamne fermement le sujet intitulé : « Comment arrondir ses fins de mois avec son animal de compagnie ? » dans le numéro de mai – juin du magazine « Arrondir ses fins de mois ».

 

Alors que l’animateur de télévision, Julien COURBET, avait accepté de retirer un reportage du même type dans son émission « Le roi du système D », un mensuel n’a pas hésité à promouvoir de façon irresponsable la pratique qui consiste à faire du profit « sur le dos » d’animaux de compagnie sans se préoccuper des conséquences.

 

« Julien COURBET avait eu cette intelligence et cette sensibilité que le directeur de la publication n’a pas su avoir. Les médias, pour vendre, n’hésitent plus à faire n’importe quoi avec les animaux. Cette attitude est dommageable pour le travail de notre association et contribue à aggraver la situation dramatique et sans précédent de surpopulation d’animaux de compagnie. C’est pourquoi nous demandons au mensuel en question de nous accorder de l’espace pour expliquer aux lecteurs les conséquences de la reproduction massive des animaux de compagnie », déclare Caroline LANTY, Présidente Nationale de la SPA.

 

La SPA rappelle que chaque année, 1 million de chats et de chiens sont produits pour le territoire français. 40% d’entre-eux sont écoulés par le biais des petites annonces. Une partie sera abandonnée dans les refuges de la SPA qui doivent faire face à une situation de plus en plus alarmante.

 

 

Contact Presse

 

 

Nicolas BISCAYE

Responsable Communication

Société Protectrice des Animaux (SPA)

39 Boulevard Berthier

75017 PARIS

Tel : 01 43 80 91 86

n.biscaye@spa.asso.fr

 

Paris, le 14 Mai 2008

MAGAZINE ARRONDIR SES FINS DE MOIS

DREAM TEAM SARL

3, La Colletaz

74200 MARGENCEL

Monsieur le Directeur de la Rédaction,

Nous avons été alertés par de nombreux membres de notre association, indignés du dossier

que vous avez choisi de traiter : « Comment arrondir ses fins de mois avec son animal decompagnie ? » dans le numéro de mai – juin de votre magazine.

Comme vous le savez peut-être, la SPA, que je représente recueille chaque année 45 000

chiens et chats, victimes de l’inconscience et de l’irresponsabilité de leurs propriétaires.

Comment un média peut-il promouvoir des solutions qui vont à l’encontre de la situation

dramatique actuelle des animaux de compagnie ? Comment ne comprenez-vous pas que notre

travail quotidien sur le terrain est extrêmement difficile, que nous nous épuisons à sauver des

vies et qu’inciter de telle manière à la reproduction d’animaux de compagnie ne peut que

contribuer à aggraver la souffrance animale ?

Chaque année, ce sont 1 million de chats et de chiens qui sont produits pour le territoire

français. Il n’y a pas autant d’adoptants en mesure de les accueillir durablement ! 40 % des

animaux sont écoulés par le biais de petites annonces et une partie sera lâchement abandonnée

aux premières vacances, au premier changement professionnel ou familial, venant ainsi

peupler nos refuges qui sont actuellement dans une situation de saturation particulièrement

préoccupante et, de l’aveu des directeurs de refuges, sans précédent.

Nous ne pouvons que condamner un tel sujet traité de façon irresponsable et sans

préoccupation des conséquences inévitables.

Nous espérons que vous saurez, dans le prochain numéro, promouvoir l’adoption des animaux

et nous donner la parole pour expliquer à vos lecteurs la réalité de la surpopulation animale

dans notre pays et toute la souffrance animale qui en découle.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Directeur de la Publication,

l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Caroline LANTY

Présidente Nationale de la SPA

 



amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
La CFTC à l'Ucanss - Notre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Association VHMA
| merselkebir1940
| cecarrefourbeaucaire