Archives pour mai 2008



Sauvetage du 17 mai par Virginie, bénévole Passion Lévriers.

 

Sauvetage du 17 mai par Virginie, bénévole Passion Lévriers.

              Ce matin était un matin de sauvetage spécial pour moi, deux couples d’adoptants venaient à IRUN pour récupérer leurs galgos en direct !! Vous, qui commencez à me connaître, pouvez imaginer que pour moi, qui ne suis jamais là pour les adoptions, je me sentais relativement nerveuse. De plus, mon amie ANNETTE PEMBERTON nous rejoignait sur BAYONNE, elle fait partie de GREYHOUND GAP (Association animaliste qui sauve les greyhounds de course en ANGLETERRE), elle voulait assister à un sauvetage PASSION LEVRIERS.

              RDV 8h00 sur le parking de co-voiturage de BAYONNE, puis je monte avec ANNETTE, et nous partons pour IRUN.

Michèle doit récupérer les adoptants de XURIA, qui en fait, se perdront mais arriveront à bon port un peu plus tard.

             Toute la nuit j’ai cogité, pourquoi : SAKI doit être adopté par HELENE et ARNAUD, il a 9 ans, j’ai peur qu’il ne leur plaise pas (il est magnifique et en super forme, mais je ne connais pas les adoptants qui viennent de TOULOUSE, nous avons parlé au téléphone, notre antenne de TOULOUSE était en contact avec eux, mais bon !!!), XURIA la galga a laissé son BB derrière elle hier soir, et les bénévoles espagnols m’ont dit qu’il avait beaucoup pleuré, j’ai le coeur en miette pour ARAVIS (croisé galgo magnifique sur notre site, et je prie pour que quelqu’un l’adopte pour juin prochain !!!).

                 RDV sur le parking des VENTAS de IRUN aprés le pont St Jacques avec HELENE et ARNAUD, ma nervosité décuple alors qu’ils me paraissent vraiment trés gentils et trés sympathiques !!! VANESSA, co-pilote habituelle de DANIEL est dans un état grave : sa galga arrive, elle ne tient plus, elle veut la voir et je lui dis qu’elle sera la dernière que nous sortirons des cages !!! AHAHAHAHA

Nous sommes obligées de blaguer car la tension est toujours là !!!!

                   Nous arrivons devant MRW la société de transport à 8h45. Elle ouvre à 9h00. Nous attendons, on discute, j’appelle les bénévoles espagnols qui nous amènent MERLIN le setter anglais qui part sur la région parisienne (adopté) et aussi ceux de SAKI MON GALGO !!!!

Ils sont tous en train de chercher une place pour se garer.

Michèle et Francis sont là, le camion avec les lévriers et les chiens arrivent, ils aboient, on ne les voient pas, mais on imagine !!!

                     Pour certains d’entre eux, ils n’ont pas quittés leur cage depuis plus de 24h00, pas d’eau, pas de nourriture, pas de pipi et le reste.

Et ils vont rencontrer des Français qu’ils ne comprendront pas, sauf par les caresses et les larmes, car nous savons d’où ils viennent et ce qu’ils ont vécu.

HELENE et ARNAUD me demande quand vont arriver MIRIAM et SUSANA avec leur SAKI, nous attendons encore les adoptants de XURIA, qui eux, les pauvres, tournent sans trouver la bonne rue.

SAKI arrive, je le leur montre au bout de la rue, mais je n’y vais pas, eux doivent y aller seuls, car ils vont être son repère, je ne fais que le diffuser, c’est tout. MERLIN le setter arrive avec JULIETA, elle ne pleure pas encore, mais c’est une question de minute (elle s’en occupe depuis prés de 2 ans). Nous commençons à sortir le matériel du CHAPERON ROUGE, médicaments, couvertures, draps, nourritures pour le refuge de ALMENDRALEJOS et aussi celui de ZARAGOZA. Nous chargeons dans les voitures des bénévoles espagnols, je vais signer pour les lévriers envoyés à mon nom et Michèle et Francis les sortent 1 par 1, vérification des n° de puce et passeport en règle. Tout le monde est là maintenant, je ne veux pas regarder les poilus, pas trop, sinon je vais pleurer comme d’hab.

                     Ma LUPE, podenca rase motte qui a déclaré ses chaleurs hier, PERLA la galga, trés noble et curieuse, les 4 poilus des CLOCHARDS POILUS (que je vous supplie d’adopter, tellement ils sont adorables et mini taille !!!), BOJ le galgo boite un peu (dans quelques jours tout sera ok), SAKI parade avec ses adoptants, MERLIN reste avec Julieta mais demande des caresses à tous, XURIA est sortie quand ses adoptants sont arrivés, YULI la galga de VANESSA, une sublime splendeur … (Vanessa complètement heureuse l’embrasse et ANNETTE la tient en laisse).

Balade de pipi pour tous, et ça renifle LUPE en chaleur : non !!! Ca, c’est du pas toucher SVP !!!  

Pas de reproduction SVP !!!

                      Contrats d’adoption remplis et bisous à tous, espagnols comme français, promesses de photos et nouvelles trés vite, et nous repartons.

GRAND SENTIMENT DE VIDE, JE REPARS TOUJOURS SANS RIEN, MAIS JE SAIS QU’ILS SERONT HEUREUX !!!  

                       Je destresse à la maison, mais j’aurai toujours besoin de les toucher et de les sentir, nous sommes 2 à diffuser pour PASSION LEVRIERS, et les miens me tiennent vraiment à coeur; ma binôme FABIENNE n’a pas la chance de tous les voir, et je sais ce qu’elle ressent.

Je ne regrette rien, ni les heures de nuit sur l’ordinateur, ni les pleurs des bénévoles espagnols (comme hier soir) qui me disent que 4 galgos sont dans un campement prés du refuge et que faute de place, ils ne peuvent les prendre et nous les mettre à l’adoption. Nous nous devons de trouver une solution, mais cela ne sera possible que si vous adoptez, et que nous libérions des places en refuge en Espagne.

                       C’est vrai, c’est une forme de chantage, mais c’est le prix à payer pour chacun des bénévoles français et espagnols. SOYONS CLAIRS !

A la veille ou presque des vacances d’été, je comprends que vous ne vouliez pas adopter car vous partez, mais EUX, LES POILUS ne sont pas en vacances et attendent et peut-être raterons cette occasion de devenir vos plus fidèles compagnons.

MERCI DE NOUS APPELER, NOUS POUVONS EN PARLER.

 Agir vient après réfléchir, mais n’attendez pas trop longtemps, car POUR LES POILUS, QUEL QU’ILS SOIENT, c’est la mort ou l’enfer !

Humour et tendresse :Quelques photos

wrk85pso.jpg

Qui a dit que les chiens ne savent pas danser?

d3t3rewb.jpg 

Ou jouer au bowling?

ygr90pjk.jpg

Mais c’est sûr,ils sont malins!

03g2d0y7.jpg

Trés rusé!celui là il l’aura pas!

Et les bisous!

rl3s8ekr.jpg

imxcaphc.jpg

l2u1x38b.jpg

Coucou,c’est nous!

njhgxoh7.jpg

Prier pour nos toutous en danger!

Les greyhouds de course vendus aux enchères

En route pour l’enfer de Meridiana

  

meridianaupdate03.jpgAnnie est une des heureuses rescapées de ventes irlandaises, achetée in-extremis par des bénévoles de la SPA irlandaise. Les cicatrices visibles sur son visage sont le résultat du port constant d’une muselière trop serrée ou d’une taille inadaptée.

Le 10 mai 2005, des Greyhounds de course étaient vendus aux enchères en Irlande. Apparemment, les propriétaires n’ont aucun état d’âme pour vendre leurs Greyhounds aux Espagnols, même s’ils savent pertinemment quelles conditions atroces attendent ces lévriers au tristement célèbre cynodrome de Meridiana, à Barcelone.

Avant les ventes, les Greyhounds sont « parqués » dans des cages à peine assez hautes pour qu’ils s’y tiennent debout et à peine assez large pour leur corps. Il leur est impossible de se tourner, de se soustraire aux regards ou de s’allonger correctement. Ils ne disposent ni d’eau ni de nourriture. Leur stress est visiblement très sérieux.

meridianaupdate02.jpg

venteirlande.jpgInutile de faire un grand discours : les Greyhounds vendus aux enchères aux Espagnols sont déjà en très mauvais état physique et sont cédés à bas prix… ou sont « éliminés » à l’issue des ventes. Des bénévoles des associations irlandaises de protection de Greyhounds assistent aux enchères, malgré les menaces dont ils sont l’objet, afin d’acheter sur leurs deniers personnels, ces pauvres bêtes pour les sauver soit d’une mort immédiate, soit d’un long et douloureux calvaire.
Pour un prix de vente souvent inférieur à 150 €, ces lévriers iront rejoindre le cynodrome de Méridiana, à Barcelone, après un long voyage de 1.200 kilomètres en camion, à travers l’Irlande, la Grande-Bretagne et la France.

Après les ventes, les lévriers sont parfois traînés de force jusqu’au camion, où commence alors leur terrible supplice jusqu’à l’Espagne. Ils ont chaud, soif et faim, ne trouvent aucune place où s’asseoir ou se tenir correctement, et nulle part où se cacher.

meridianaupdate04.jpg

Cette jeune chienne a été tirée de force jusqu’au camion. Elle ne voulait pas y aller et a été traînée avec une grande brutalité jusqu’à sa cage. Ensuite, commencera un long voyage de 1.200 kilomètres, à travers l’Irlande, l’Angleterre et la France, qui ne sera que le début d’une vie de souffrances ininterrompues au cynodrome de Meridiana, à Barcelone.
Les Greyhounds, muselés, sont logés par paire dans chaque cage du camion. Le bol d’eau est d’une taille ridicule et les muselières ne facilitent pas l’abreuvement. Visiblement, de telles conditions de transport sont particulièrement stressantes, les Greyhounds sont terrifiés.

meridianaupdate05.jpg

Regardez le Greyhound sur la photo de gauche : la corde autour de son cou est beaucoup trop serrée. Le Greyhound bringé, tout comme l’autre Greyhound blanc et noir, ont été tractés sans ménagement puis jetés dans la cage, où un autre lévrier était déjà confiné. La cage est haute de 70 centimètres. Les Greyhounds toisent environ 70 centimètres au garrot (sans compter la hauteur du cou et de la tête) : dans ces conditions, il leur est impossible de se tenir debout. Lorsqu’ils sont à deux par cage, cela signifie que seul un des deux lévriers peut se tenir assis. Durant le voyage, la température à l’intérieur du camion peut facilement dépasser 40°C.

N’oubliez jamais ces regards ! 

meridianaupdate06.jpg

Les Espagnols achètent régulièrement des femelles Greyhounds “au rabais” lors des ventes aux enchères irlandaises. Le cynodrome de Barcelone abrite en permanence 800 à 900 chiennes :
11 meetings au moins ont lieu par semaine, davantage les jours fériés. Chaque meeting se compose de 15 courses avec 6 chiennes chacunes, soit 70 lévriers par meeting. Les lévriers sont obligés de courir tous les 2 ou 3 jours.
Les lévriers sont maintenus au chenil de Santa Coloma, un véritable camp de concentration

   meridianaupdate07.jpg    meridianaupdate08.jpg

En haut : les infrastructures du chenil Santa-Coloma, à Barcelone. 

En bas : les lévriers sont transférés en camion depuis le chenil jusqu’au cynodrome. Les cages sont inadaptées, ils ne peuvent s’allonger sans que leurs pattes dépassent des barreaux

meridianaupdate09.jpgmeridianaupdate10.jpg

Une fois sortis du camion, les Greyhounds sont conduits vers les box du cynodrome, digne d’un sordide film d’horreur, en attendant leur tour de course.

Ci-dessous : la piste, terrible. Les virages très serrés sont extrêmement durs à négocier. Remarquez les deux Greyhounds, à droite, tirés de force vers les stalles de départ

meridianaupdate11.jpg

Une retraite heureuse pour les Greyhounds ? 

En mars 2005, une femelle Greyhound est trouvée errant dans les rues de Valladolid en Espagne, avec une corde autour du cou. Elle est identifiée grâce à ses tatouages auriculaires. C’est un Greyhound de course, importé d’Irlande. Creggane Duchesse est née en 1998. Elle faisait partie d’une portée de 7 chiots. Elle a couru 7 fois en Irlande, apparemment sans grand succès, puisqu’elle est vendue aux Espagnols, lors d’une vente aux enchères en 2001. Une sœur de Creggane Duchess a également été vendue en Espagne, et un de ses frères a rejoint le cynodrome de Rome (fermé depuis mai 2002). Les 375 Greyhounds du cynodrome de Rome ont tous été adoptés depuis, merci.

      creggane02.jpg      creggane01.jpg

Après plusieurs années de courses au cynodrome espagnol de Meridiana, Creggane Duchess finit sa “carrière” dans un camp de Gitans, à Medina del Campo. En effet, quand leur douloureuse vie de lévriers de course est terminée, la plupart des Greyhounds de Meridiana sont vendus aux Gitans, qui pratiquent un élevage consistant à croiser des Greyhounds de course avec des Galgos espagnols afin d’augmenter la vitesse de pointe de ces derniers lévriers, traditionnellement exploités en Espagne pour la chasse.
Creggane Duchess a été trouvée en mars, errant des les rues de Valladolid, avec une corde nouée autour de son cou. Le nœud, particulièrement serré, a entamé son cou. La chienne était couverte de tiques et sa condition physique était très médiocre, mais nous pouvons affirmer sans crainte que c’est un Greyhound heureux, puisqu’elle a réussi à s’échapper et à être recueillie par une association.
En 1997, ISPCA et RSPCA (respectivement société protectrices des animaux d’Irlande et de Grande-Bretagne) ont visité le cynodrome et les chenils espagnols. Leur constat : “Environ 900 Greyhounds sont obligés de passer 21 heures dans des chenils sans air conditionné. Les lévriers sont couverts de parasites, la plupart ont des blessures ouvertes. Les soigneurs administrent aux lévriers des substances telles que amphétamines, caféine, stéroïdes anabolisants et cocaïne. Les Greyhounds sont obligés de dormir sur un sol trop abrasif, sans aucune litière. La plupart des Greyhounds présentent des alopécies importanes, des irritations de la peau et des problèmes urinaires. Beaucoup d’entre eux boîtent et portent d’évidentes blessures. Beaucoup ont d’ailleurs des blessures ouvertes, restées sans soin.”
meridianaupdate12.jpg

Regardez le Greyhound debout : en plus d’avoir perdu la majeure partie de son pelage sur l’arrière-main, il le lévrier éprouve visiblement du mal à maintenir la station debout. Quant au lévrier couché, sa jambe avant est très gonflée, signe d’un usage courant de stéroïdes anabolisants, ses dents sont complètement pourries, certaines sont d’ailleurs tombées.
Et toujours ce poil roussâtre et laineux, signe de malnutrition et de stress.
Constat identique en 2003 : “Beaucoup de lévriers sont crasseux et glabres. Des signes de dégénérescence musculaire et osseuse sont visibles, puisque les chiens marchent de manière excessivement raide, comme si leurs hanches et articulations ne pouvaient pas se mouvoir sans douleur.”
En octobre 2004 également, des photos prises par des journalistes belges mettent en évidence le manque de soins et les conditions de vie extrêmement pénibles auxquels ces greyhounds sont soumis.

Article écrit par « Action lévriers en danger 77 « 

               http://www.levriers77.org/accueil_gene.htm

12345


amicalelaiquebouee |
agapeprotectionchevaux |
La CFTC à l'Ucanss - Notre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Association VHMA
| merselkebir1940
| cecarrefourbeaucaire